Comment bien associer les couleurs ?

Pourquoi l’association de telle ou telle couleur nous paraît horrible, tandis que d’autres sont agréables à visualiser ? Le fait est qu’il y a des règles de composition de couleur pour avoir de belles couleurs contrastées. Mais tout d’abord, définissons la couleur.

La couleur

La couleur est l’appréhension visuelle des spectres électromagnétiques ou spectres visibles pour l’œil humain. La lumière est le découpage en éléments monochromatiques de la lumière. Qui dit couleur, dit lumière, car on ne peut percevoir aucune couleur s’il n’y a pas de source lumineuse. Même si on considère les couleurs comme indépendantes, elles ne peuvent pas être vues séparément parce qu’une couleur est l’association d’une autre couleur avec d’autres couleurs. La couleur des lumières monochromatiques visibles par l’œil nu peut être représentée par un arc-en-ciel. Il est composé du rouge, orange, jaune, vert, bleu et violet. Au-delà du rouge, on a l’infrarouge, et au-delà du violet, l’ultraviolet.

La production des couleurs

L’émission de lumière est le résultat de deux phénomènes : l’incandescence et la luminescence. L’incandescence est l’émission de lumière par un objet produisant de la chaleur, et la luminescence est l’attribut des corps qui peuvent émettre des photons, de l’énergie électromagnétique, sans changement de température. Le rapport entre la lumière et une surface permet la production de couleur suivant le processus d’absorption, la diffusion, la réfraction et la diffraction.

Quelles couleurs se marient bien ensemble ?

En réalité, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise couleur. C’est la composition ou l’association de ces couleurs en tant que tout qui est agréable à l’œil ou non. À la base, on a 12 couleurs : les trois couleurs primaires telles que le bleu, le jaune et le rouge. Ensuite, on a les 3 couleurs secondaires, obtenues grâce au mélange en quantité égale de deux couleurs primaires, et les 6 couleurs tertiaires obtenues grâce au mélange en quantité égale d’une couleur primaire et d’une couleur secondaire. Sur un cercle appelé « roue chromatique », on peut disposer toutes ces couleurs, et les couleurs complémentaires sont à l’opposé l’un de l’autre. Le fait d’associer deux couleurs complémentaires donne le contraste, et obtient deux couleurs qui se marient bien ensemble. Par exemple, l’association du jaune et du violet, couleurs à l’opposé sur le cercle donne un agréable contraste. Il y a aussi l’association de trois couleurs complémentaires adjacentes du cercle qui offre un faible contraste, comme le rouge, le bleu et le vert.

Découvrez les techniques pour enfiler sans problème le fil dans l’aiguille
Qu’est-ce qu’un patron en couture ?